Afrocyberféminismes

la séance de juillet

Post-
futurs
et temporalités alternatives

Mercredi 4 juillet / 19-21h

Avec le collectif Black Quantum Futurism

Black Quantum Futurism – crédit photo : Ryan Collerd

Performance/Conférence

Black Quantum Futurism

Rasheedah Phillips, avocate, autrice de science-fiction et Camae Ayewa aka Moor Mother, musicienne poète et artiste, sont les fondatrices du Black Quantum Futurism (BQF) et du Community Future Lab à Philadelphie, un espace dédié à l'émancipation des communautés par l'art et la musique.

Á l’instar de l’Afrofuturisme qui a imaginé des nœuds temporels qui échappent aux visions modernes du temps, le BQF travaille sur l’amalgame entre les temps quantiques de la physique et les traditions africaines de la conscience spatio-temporelle.

Quantum Time Capsule and DIY Time Travel

Ayewa et Phillips utilisent l’Afrofuturisme et la science-fiction pour leurs voyages temporels via la mémoire, l’imagination, la musique, le langage et les crystaux.

BQF cite explicitement le roman Kindred comme source d’inspiration de ses workshops consistant à créer des capsules temporelles et dans ses performances.

Performances

Christelle Oyiri [FR]

DJ, productrice, sound designer et critique. Elle présente Collective Amnesia : In memory of Logobi, une performance sur la mémoire des gestes des afrodescendants français.

Kiyémis [FR]

présente une performance poétique entre musique et considérations temporelles.

Gaîté Lyrique
Auditorium
3 bis rue Papin
75003 Paris

Tarif : 6 euros
(pass 6 séances : 30 euros)

dans le sillage d’Octavia E. Butler

Octavia E. Butler, histo-futuriste

Kindred, (Liens de sang), publié en 1979 est une histoire de voyage temporel non-sollicité, où la protagoniste est victime d’un phénomène d’aller-retour spaciaux-temporels entre son époque, la Californie de 1976 et le Maryland du début du XIXe siècle.

Dana est noire, Kévin est blanc. Mariés depuis peu, ils emménagent en Californie. La jeune femme disparaît du salon, puis réapparaît quelques instants plus tard, couverte de boue. Sans contrôler ni ses départs, ni ses retours, Dana est propulsée dans le temps de l'esclavage dans une plantation du Sud, où elle est contrainte de sauver la vie d’un propriétaire d’esclaves blanc qui s’avère être son ancêtre.

Butler est assez fière d'avoir inventé le terme “histo-futurisme”. Dans un carnet de 1981, elle parle du travail des futuristes. Des gens qui essaient de prédire le futur et qui, selon elle, ont tendance à se focaliser sur le futur. Dans le second paragraphe, elle parle des historiens, plus intéressés par les humains que les futuristes mais qui à l'évidence, sont tournés vers le passé. Ensuite elle parle d'histo-futuristes : “l'histo-futuriste est mon invention”. Elle englobe dans ce terme celui qui regarde à la fois vers l’avant, mais sans vouloir tourner le dos au passé et qui est capable de combiner un intérêt pour l'humain et pour la technologie.

Jenny Terry (Durham University), conférence « Time bombs, time laps and time capsule in the fiction of octavia butler and the art of ellen Gallagher », dans les archives d’Ocatavia Butler conservées à la Huntington Library (source)

ressources

Prochainement.

compte-rendu

Prochainement.

création visuelle

Prochainement.
XamXam a invité un.e artiste à créer une œuvre plastique en écho à cette séance.

fiction

Prochainement.
XamXam a invité un.e aut.rice.eur a écrire un texte en écho à cette séance.